ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°135

45 pédales pour forger le metal

Si la majorité des sons qui nous ont remué les tripes depuis toujours sont avant tout une combinaison d’une guitare (plus précisément d’un micro) et d’un ampli au top de sa forme, les pédales n’ont jamais été en reste, que ce soit pour booster ledit ampli ou tout simplement pour l’imiter. Nous vous avons préparé une sélection totalement partiale des pédales les plus iconiques, les plus sauvages et les plus excitantes à placer dans votre pedalboard pour sortir des rif fs ultra-saignants sur six, sept ou huit cordes. Nous avons pioché dans les grands classiques, les incontournables, avec du made in France, du boutique et du très abordable, mais qui sonne. Bien évidemment, il est impossible de citer toutes les pédales disponibles sur le marché, ni même de répertorier toutes celles qui ont fait l’histoire, mais voici de quoi vous éclairer sur la route du gros son metâââl !

Pas de metal sans distorsion, c’est en tout cas une des premières pédales que chaque guitariste a achetées. Bien souvent, d’ailleurs, on s’est retrouvé déçu entre la promesse d’un son sauvage et charnu et le résultat, souvent plus proche de l’essaim de frelons bien énervés que du troupeau de bisons en rut. Il faut savoir, pour tirer le meilleur parti de ces pédales, que la plupart fonctionnent sur le principe du hard clipping. Au lieu de pousser un chip d’amplification (une lampe, un transistor…) dans ses retranchements, on va ici amplifier le signal pour ensuite le pousser dans des diodes qui vont sauvagement l’écrêter. Le son produit est donc souvent très dur et s’accorde excessivement mal (en tout cas avec les premiers circuits) avec un ampli en son clair, sauf à ce que celui-ci soit déjà bien poussé, au point de saturer. La plupart des musiciens avertis branchent leur distorsion dans un ampli déjà un peu saturé. Ce dernier fournit le grain de base, la pédale amène le tranchant et le sustain. La plupart des modèles que nous vous présentons ici sont apparus à la fin des années 70 ou au début des années 80 et restent encore totalement d’actualité. Seule limitation à leur usage, on trouve souvent un unique potentiomètre de tonalité, ce qui peut être suffisant, à condition que la quantité de graves vous convienne. Cela dit, parfois, on a tendance à surestimer le niveau de basses fréquences nécessaires dans les styles extrêmes. Le gros son qu’on imagine venir de la seule guitare est souvent une combinaison de plusieurs prises, du son de la basse (parfois lui-même saturé) et même de la grosse caisse qui ajoute punch et bas. Toutefois, certaines pédales disposent de deux bandes d’égalisation, ce qui peut être salvateur, notamment quand votre ampli a besoin d’un petit coup de pied aux fesses. Comme précisé plus haut, elles sont à utiliser avec un ampli à la limite du crunch ou déjà bien saturé, le Marshall JCM800 étant bien évidemment la référence du genre, mais un Mesa/Boogie Dual ou Triple Rectifier ne sera pas en reste non plus. Pour les moins fortunés d’entre nous, un canal saturé d’ampli à lampes fera le taf, mais ne négligez pas vos amplis à transistors, souvent bien plus performants sur des réglages modérés que gain à fond (Dimebag Darrell a longtemps joué avec des têtes Randall à transistors). Enfin, si votre canal clair sature en fin de course, ça peut parfois être une meilleure option. Certains amplis à transistors des 90’s, comme les Hughes & Kettner Attax, excellent dans le domaine et prennent vraiment bien les pédales.

BOSS DS-1 DISTORTION

C’est la plus populaire des pédales Boss depuis sa sortie en 1978. La petite boîte orange a accompagné bien des guitar heroes au cours de leur carrière, et on l’a même entrevue aux pieds de grands shredders comme Joe Satriani ou Steve Vai. Avec un simple circuit analogique et trois réglages de tone, level et dist qu’il faut apprendre à dompter, car le grain peut rapidement devenir très fuzzy si l’on pousse trop le gain, la DS-1 est capable de bousculer sévèrement un ampli à lampes pour grossir une rythmique ou donner de l’éclat à un solo.
Prix : 77€
CONSTRUCTEUR : https://www.boss.info/global/
DISTRIBUTEUR : https://www.boss.info/fr/

BOSS MT-2W METAL ZONE WAZA CRAFT

Si la MT-2 originale, à sa sortie en 1991, est immédiatement devenue l’une des pédales Boss les plus vendues, c’est aussi l’une des plus décriées. Comme pour la DS-1, il convient de savoir maîtriser ses réglages pour obtenir un gros son metal et non pas le bourdonnement agressif d’un essaim de frelons, d’autant qu’avec le gain à moitié, on a déjà plus de saturation qu’il n’en faut. La version MT-2W est fabriquée au Japon et revisite la pédale originale en la faisant évoluer vers des sons plus actuels, avec une dynamique accrue et une égalisation toujours aussi efficace.
Prix : 155€
CONSTRUCTEUR : https://www.boss.info/global/
DISTRIBUTEUR : https://www.boss.info/fr/

FENDER PUGILIST DISTORTION

Depuis leur récente apparition, les nouvelles pédales Fender remportent un franc succès. Cette Pugilist Distortion n’est pas en reste avec son concept original qui rassemble deux moteurs de gain qu’on peut utiliser en série ou mélanger savamment en parallèle, pour des textures inédites et riches. Le bass boost vient grossir efficacement le son, avec un rendu qui reste très naturel et réactif. Avec un look sympa et des boutons rétroéclairés, c’est une disto pour sortir des sentiers battus.
Prix : 109€
CONSTRUCTEUR : https://www.fender.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.fender.com/fr-FR

FULLTONE OCD V2

Cette pédale de saturation fabriquée aux USA s’est vite imposée comme un standard auprès de nombreux guitaristes, même les plus exigeants. Capable de produire des saturations subtiles ou, au contraire, des distos très puissantes et prononcées, l’OCD est parfaite pour attaquer un ampli à lampes, avec un grain unique et très personnel, riche en harmoniques et très réactif aux inflexions de jeu. La version 2 sortie en 2018 propose plusieurs améliorations dont un buffer de sortie qui améliore encore la dynamique de la pédale.
Prix : 169€
CONSTRUCTEUR : https://www.fulltone.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.fillingdistribution.com/

WAMPLER SOVEREIGN

Très polyvalente, la Sovereign est un des fleurons de la marque Wampler. Entièrement fabriquée aux USA, elle dispose de réglages classiques, gain, volume et tonalité, plus un mid contour qui agit directement sur les fréquences médiums et détermine drastiquement la couleur de saturation. Un premier mini-switch alterne entre modes vintage et moderne. Un second active un boost qui transforme la pédale en machine de guerre. D’un overdrive léger à une distorsion monumentale, cette pédale peut tout faire et s’adapter à tous les styles.
Prix : 239€
CONSTRUCTEUR : https://www.wamplerpedals.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.adagiofrance.fr/

BEHRINGER UM300

Cette pédale réalisée pour l’essentiel en plastique se propose de vous offrir, pour le prix d’un repas au restaurant du coin, les sonorités de la Boss MT2. Force est de reconnaître que, comme tous les effets de cette série, le pari est rempli, même si, à réglage identique, l’original et la copie se comportent nécessairement différemment. Cependant, on retrouve le mordant, le caractère et le gain destructeur qu’on attend d’une distorsion metal. Une affaire incroyable à ce prix. Les seules concessions étant d’ordre mécanique, il suffit d’utiliser un switcher externe et c’est plié.
Prix : 25€
CONSTRUCTEUR : https://www.behringer.com/
DISTRIBUTEUR : https://community.musictribe.com/

ELECTRO-HARMONIX METAL MUFF TOP BOOST

C’est sans doute la version la plus brutale de la célèbre disto / fuzz créée dans les seventies par Mike Matthews. Avec ses réglages de gain et de volume, la bête dispose en outre d’une solide égalisation 3 bandes (bass, mid, treble) aux variations très sensibles et d’un top boost ajustable à +/- 18 dB qui fera jaillir vos solos dans le mix, en agissant directement sur les fréquences aiguës. Le grain énorme convient tout à fait au metal le plus extrême en supportant très bien les « down tunings ». Thrash, death, doom, etc., cette Muff est faite pour ça.
Prix : 111€
CONSTRUCTEUR : https://www.ehx.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.fillingdistribution.com/

T-REX MUDHONEY II DUAL DISTORTION

Basée au départ sur la Proco Rat, la version 2 de la Mudhoney rassemble deux circuits de la pédale originale dans un même boîtier, pour plus de polyvalence sonore. Chaque canal dispose de ses propres réglages de gain, volume et tonalité, plus un switch boost qui agit sur le taux de saturation. On peut utiliser les canaux 1 et 2 alternativement ou simultanément, pour obtenir une gamme de saturations très étendue, d’un overdrive vintage subtil jusqu’à une distorsion moderne et massive, avec un grain toujours chaleureux et précis. De quoi doubler son plaisir…
Prix : 104€
CONSTRUCTEUR : https://www.t-rex-effects.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.t-rex-effects.com/france

NUX METAL CORE DELUXE

Nux fait son trou dans le paysage depuis quelques années et les créations de ce constructeur chinois ont de quoi donner des sueurs froides aux ténors du marché. Cette pédale, plus très jeune, expose clairement son but : envoyer un gros son bien haché dans votre ampli. L’hommage aux Boss MZ-2, MT-2 et ML-2 n’est jamais très loin et la subtilité reste bien en retrait : ici, ça bastonne. Égalisation 2 bandes, deux voicings différents dont un bien creusé et une fonction tone lock pour que vos réglages ne bougent pas. Cette pédale a des prétentions professionnelles malgré un prix vraiment léger.
Prix : 60€
CONSTRUCTEUR : https://www.nuxaudio.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.laboitenoiredumusicien.com/

ALH SORROW

Voici une drôle d’histoire : Boss fabrique dans les 80’s une pédale pour le heavy metal, la HM-2. David Gilmour l’utilise sur A Momentary Lapse of Reason et elle devient culte pour les admirateurs du Floyd. ALH en fait une version maison pour rendre hommage au groupe et figurez-vous qu’elle est excellente pour le metal (devenant même l’arme de choix des groupes de death suédois). Étonnant, non ? S’il vous faut un grain serré mais complexe, quelque chose qui tord mais garde de l’attaque et un bas consistant, qui prend bien un petit boost devant ou un gros ampli Sunn en sortie, ne cherchez plus. Du made in France qui tabasse.
Prix : 190€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://www.alh-effects.fr/

JAM RED MUCK MK2

Pas de Big Muff dans une sélection metal ? Allons bon ! C’est sans compter cette version signée Jam qui fait l’unanimité, que ce soit chez les guitaristes ou chez les bassistes, c’est un signe ! Le grain est lourd, serré, mais lisible, la réserve de gain est phénoménale et surtout ça sonne, tant dans le style stoner que nü metal. Difficile à prendre en défaut, elle offre toutes les qualités d’une Big Muff vintage pour une portion du prix. Attention, cela commence à se savoir et les prix s’envolent. Les moins fortunés se rabattront sur une bonne vieille Big Muff US dont les prix sont toujours aussi doux et le son toujours aussi violent.
Prix : 231€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://www.jampedals.com/

DOC MUSIC STATION DOC STORTION II

Voici une version française de la DS-1 avec tout ce qu’on attend d’un circuit remanié pour pallier les défauts de la version Boss de base. La Doc Stortion II ne cherche pas à tromper son monde. Il s’agit d’une vraie distorsion, sans concession, capable à la fois de baigner dans les eaux du blues rock et de vous emmener en pleine tempête metal, pour peu qu’elle soit couplée au bon ampli. Deux modes de clipping (asymétrique et symétrique) sont disponibles et elle réagit très bien au potard de la guitare. Une pédale dont on parle peu mais qui mérite qu’on s’y attarde.
Prix : 189€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://docmusicstation.fr/

CAROLINE CROM

Dans ce guide, nombre de pédales visent la précision et le tranchant. Ici, nous avons quelque chose de plus muddy, sans qu’on ne perde la définition. Le grain est absolument magnifique, entre la Big Muff et la Tone Bender. Les frontières du doom et du stoner se rapprochent dangereusement et, pour les amateurs de grunge, vous serez en plein dedans. Couplée avec un noise gate moderne, il y a de quoi faire un carnage. N’achetez pas de fuzz pour le metal sans penser à cette pédale qui fait ce qu’elle annonce, mais en mieux.
Prix : 229€
CONSTRUCTEUR : https://carolineguitar.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.fillingdistribution.com/

Quand on ne dispose pas d’un ampli typé metal ni d’un ampli qui crunche agréablement, on peut compter sur une catégorie de pédales qui a mis du temps à apparaître mais qui, notamment depuis l’arrivée des premières Marshall Shred Master, a connu un succès croissant : les pédales destinées à imiter le son d’un ampli. À la différence des pédales de la catégorie distorsion, ces « amplis » sont conçus comme des overdrives, c’est-à-dire qu’ils fonctionnent sur le principe de surcharge d’un étage d’amplification. Cela explique que leur saturation est plus probante utilisée en direct. Elles sont de deux types : celles qui imitent le circuit de préamplification-amplification d’une référence connue ou celles qui vont jusqu’à simuler toute la chaîne (jusqu’à la prise de son) et qui peuvent presque se brancher dans une console de mixage. Parmi ces dernières, on trouve bien évidemment toutes les pédales de modélisation et les gros processeurs très à la mode comme les Fractal, Kemper, Line 6 Helix ou Neural DSP, mais nous faisons volontairement l’impasse sur ces derniers puisqu’ils nécessitent une certaine philosophie (jeu sans ampli, avec retours au casque ou enceintes FRFR par exemple, même si ce n’est pas toujours le cas, certains musiciens combinant processeur DSP et amplis à lampes). En revanche, c’est l’occasion de nous pencher à nouveau sur le Tech 21 SansAmp qui a, en son temps, totalement révolutionné l’industrie. Certains processeurs ont aussi défini tout un pan de l’histoire du metal, comme le Rockman déjà détaillé dans un précédent Classic Gear publié dans ces pages. Bien évidemment, les constructeurs d’amplis se sont lancés dans la bataille en proposant souvent une version pédale à transistors de leurs gros modèles d’amplis à lampes et c’est généralement très réussi. Ces pédales peuvent transfigurer un ampli au départ pas prévu pour le gros son. C’est le cas d’un Roland JC-120 qui peut radicalement changer de vocation avec la bonne pédale. Attention toutefois, le son dépend également énormément du HP sur lequel est branché l’ampli. Ce dernier a tendance à colorer au final, donc privilégiez le 4×12 fermé ou alors préparez-vous à jouer un peu de l’égalisation pour retrouver vos petits.

MXR EVH 5150

Incontournable pour les fans d’Eddie Van Halen, cette pédale permet de retrouver avec n’importe quel ampli le légendaire « Brown Sound » des premiers albums du quatuor californien, mais aussi les sons plus modernes qu’affectionnent les metalleux actuels. Sa technologie MOSFET multi-étages et ses nombreux réglages procurent une polyvalence maximale, avec un redoutable EQ 3 bandes. L’interrupteur boost offre un gain et une compression supplémentaires et le noise gate intégré élimine subtilement les interférences qui peuvent se produire à haut gain. Bestiale !
Prix : 209€
CONSTRUCTEUR : https://www.jimdunlop.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.laboitenoiredumusicien.com/

BOGNER ÜBERSCHALL

Surnommée « Armageddon in a Box », cette féroce pédale est le reflet du canal lead de la tête Bogner du même nom. Si sa saturation peut être dévastatrice, elle n’en conserve pas moins la clarté et la définition de l’ampli original, avec une dynamique et une séparation de notes qu’on n’avait alors jamais atteintes avec une pédale de distorsion. Grâce aux contrôles de gain, volume, bass, middle et treble, elle se règle comme un ampli et le boost additionnel équipé de son propre volume propulse les solos dans la stratosphère. Vous voilà prévenu.
Prix : 193€
CONSTRUCTEUR : http://bogneramplification.com/
DISTRIBUTEUR : https://boutiqueampsdistribution.com/

FRIEDMAN BE-OD

Basée sur le canal 2 de la tête Friedman BE-100, cette pédale dispose d’une réserve de saturation proprement astronomique, au point qu’on dépassera rarement la moitié du réglage de gain (même si un trimpot interne permet d’en contrôler le rayon d’action). L’égalisation 2 bandes est très efficace, le réglage tight agit directement sur le grain de la saturation et la présence ouvre le spectre pour donner un rendu très organique. La saturation est un rugissement intense mais répond aux moindres inflexions de jeu. Terrifiant de sauvagerie.
Prix : 189€
CONSTRUCTEUR : https://friedmanamplification.com/
DISTRIBUTEUR : https://boutiqueampsdistribution.com/

REVV G4

Chez les brutes, la G4 a du répondant. Inspirée du canal purple de la tête Revv Generator 120, elle produit une grosse saturation large, riche et puissante, avec des tonnes de gain, un EQ 3 bandes qui forge le son plutôt que de le sculpter et un switch de voicing trois positions baptisé Aggression, pour les poètes… Très orientée vers le metal extrême, cette petite Canadienne se montre toutefois plus polyvalente qu’il n’y paraît et on peut espérer l’exploiter pour le hard ou même le blues rock. Pas une Rolls, plutôt une Diablo…
Prix : 239€
CONSTRUCTEUR : https://revvamplification.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.fillingdistribution.com/

LNA TEKA

Cette pédale fabriquée en France est conçue avec le guitariste Tanguy Kerleroux et est basée sur un ampli Mesa/Boogie. Le gros son est donc à l’honneur, en mode bien droit comme sait l’être le Dual Rectifier. On retrouve les contrôles habituels d’un canal d’ampli : gain, égalisation 3 bandes et volume. Le tout est complété d’une présence qui agit sur les hautes fréquences et permet d’ajouter un petit surcroît de mordant. Si le fabricant la dit faite pour les solos, elle se débrouille excessivement bien en rythmique. Une pédale très bien conçue, au grain bien serré, qui se comportera encore mieux avec un bon noise gate pour trancher dans le vif.
Prix : 199€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://lnafx.com/

SUHR RIOT RELOADED

La livrée violette de la Riot Reloaded trahit l’ampli dont elle s’est inspirée, à savoir le canal lead d’un Soldano SLO-100, dont elle imite la saturation si caractéristique. Avec de simples réglages de gain, level et tone, plus un mini-switch voice trois positions, il est facile de se forger toute une gamme de saturations incisives et racées, tour à tour organique, high-gain ou vintage, avec une réponse rapide et précise au jeu du guitariste et aux variations du potard de volume de la guitare, réagissant ainsi comme un véritable ampli à lampes, avec une forte personnalité.
Prix : 199€
CONSTRUCTEUR : https://www.suhr.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.musifacts.eu/

TECH 21 SANSAMP CLASSIC

Après le Rockman, le SansAmp a été l’une des premières unités de simulations d’amplis analogiques à voir le jour (en 1989). Sa capacité à émuler en prise directe le son d’un ampli Fender, Boogie ou Marshall, via un sélecteur trois positions et huit DIP switches, a alors révolutionné à jamais le monde du home studio. Mais beaucoup de guitaristes de l’époque, dont Kurt Cobain de Nirvana, s’en sont servis avec bonheur comme simple unité de saturation. Incontournable depuis plus de 30 ans.
Prix : 409€
CONSTRUCTEUR : https://www.tech21nyc.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.musifacts.eu/

Les pédales d’overdrives et les boosts ont beau être associés au blues ou au classic rock, il serait criminel de les oublier dans un dossier dédié au metal et aux musiques associées, car on les retrouve sur tous les pedalboards. Que ce soit pour les gloires du metal classique ou les jeunes loups de l’avant-garde, difficile de faire l’impasse sur ces circuits. Contrairement aux distorsions, les overdrives fonctionnent sur le principe du soft clipping, exploitant l’incapacité de certains composants à amplifier un signal trop important. Ici, point de diodes, on travaille avec du gain et rien que du gain. Comme l’overdrive a tendance à changer l’équilibre tonal du signal qu’on lui présente à l’entrée, les fabricants ont tendance à rétablir les choses avec une égalisation fixe juste après l’overdrive (ou avant, selon les circuits). Le contrôle de tonalité présent sur la plupart de ces circuits classiques (dont les premiers représentants sont la Boss SD-1 et l’Ibanez TS808) sert à réguler la quantité d’aigus en sortie de pédale. Le fait est que toutes ces pédales ne sont pas transparentes, loin de là. Le meilleur exemple étant bien évidemment l’Ibanez Tube Screamer qui présente une bosse caractéristique dans le médium, que tous ses clones (c’est la pédale la plus copiée au monde) vont reproduire, même les versions plus modernes comme les Fulltone proposant un boost des graves qui manquaient à certains. Selon l’ampli que vous utiliserez, c’est précisément de ces manques que vous pourrez avoir besoin pour, au choix, rendre le bas plus lisible ou le médium plus présent. On utilisera les overdrives de préférence sur des amplis déjà bien poussés, afin de leur faire passer le cran qu’il manque parfois pour tout emporter. Les boosts, qu’ils soient linéaires ou bien centrés sur une fréquence (laquelle peut être variable), font le même travail, si ce n’est qu’ils vont faire saturer l’ampli placé derrière sans ajouter leur propre saturation (il arrive que certains soient dotés d’un circuit de clipping, cela dit). Le but est ici clairement de pousser l’ampli dans ses retranchements. Certains amplis à la conception classique ont besoin de cet étage de gain supplémentaire pour verser dans le metal. D’autres au son un peu boueux, comme les premiers Vox ou Marshall, vont apprécier le supplément d’aigus d’un Treble Booster (comme le Dallas Range

IBANEZ TS9

Cette pédale est tellement iconique qu’il semblait difficile de faire l’impasse. Elle est au catalogue Ibanez sous une forme ou une autre depuis la fin des seventies. Un contrôle de gain, un niveau de sortie, une tonalité : c’est tout ce qui est nécessaire. Le son est organique, les basses sèches, idéales pour calmer un Rectifier ou un 5150 trop généreux dans le bas (vous avez le bonjour de Colin Richardson), et surtout il y a le boost de médiums qui fait ressortir la guitare, même dans un mix surchargé de machines. Pour plus de gras, essayez la TS808 ou l’une des dizaines de copies existantes dont les prix vont d’une quinzaine d’euros à plusieurs centaines.
Prix : 120€
CONSTRUCTEUR : https://www.ibanez.com/eu/
DISTRIBUTEUR : 
https://hoshinoeurope.com/

BOSS SD-1

Incontournable des années 80, cette pédale souvent présentée comme une alternative aux Tube Screamer est l’une des plus populaires de la marque. Idéale pour booster et resserrer le grain d’un ampli à lampes saturé, sans trop modifier l’égalisation, comme la TS. C’est l’arme pas si secrète que ça de nombreux hard rockers pour pousser leur Marshall dans les derniers retranchements et faire jaillir les traits lead rapides et les harmoniques sifflées, comme Zakk Wylde, à un prix très abordable. Boss a récemment sorti une version SD-1W Waza Craft digne d’intérêt.
Prix : 75€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://www.boss.info/fr/

JHS OVERDRIVE PREAMP

Inspiré par la première version de la DOD 250, JHS remet au goût du jour celle qui fit le bonheur de toute une école de shredders, à commencer par le légendaire Yngwie Malmsteen. L’overdrive Fender Signature qu’il utilise n’est autre qu’une copie du même circuit. Ici, nous trouvons deux contrôles (gain et level) et un sélecteur deux positions qui agit sur le rendu de la saturation. C’est donc la recréation d’une pédale qui n’avait pas sa pareille pour pousser un Marshall vintage dans des saturations extrêmes, tout en conservant l’incroyable dynamique de ces amplis sans master volume.
Prix : 209€
CONSTRUCTEUR : https://jhspedals.info/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.fillingdistribution.com/

ANASOUNDS FX TEACHER EGO DRIVER

Une Tube Screamer fabriquée en France à un prix abordable et capable de jouer les caméléons : voici ce qu’est l’Ego Driver. Un best-seller de la marque et une de nos chouchoutes tellement elle est polyvalente et sonne divinement bien, que ce soit toute seule ou devant un ampli bien saturé. La possibilité de changer des composants ou le voicing via un switch en fait une arme absolue qui vous suivra dans tous les styles mais pourra surtout plier le game quand il faudra montrer les crocs.
Prix : 149€
CONSTRUCTEUR : https://anasounds.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://palf.fr/

TC ELECTRONIC MOJOMOJO

Même s’il ne paye pas de mine, cet overdrive a beaucoup de « mojo » avec ses quatre contrôles de drive, level, bass, treble plus un mini-switch voice qui agit sur l’intensité et le caractère de la saturation. La pédale s’avère incroyablement polyvalente et dynamique, avec une égalisation efficace et une excellente interaction avec le potard de volume de la guitare, parfait pour saturer un ampli en son clair ou booster un stack saturé afin de partir en solo. C’est sans doute ce qui a séduit Paul Gilbert (Racer X, Mr. Big), au point que la marque lui a dédié un modèle signature.
Prix : 60€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://www.tcelectronic.com/

STRYMON SUNSET

Elle peut presque tout faire : du boost à la saturation heavy, grâce à des réglages ultra-efficaces et à une architecture qui mélange analogique et numérique, en combinant deux unités que l’on peut utiliser ensemble ou séparément, avec pour chacune des contrôles de drive, level et tone, plus un mini-switch trois positions qui détermine le caractère de l’effet. On peut ainsi se forger une large palette de saturations très dynamiques. Notez la prise pour une pédale d’expression, rare sur une pédale de drive. Autre particularité, un noise gate intégré efficace et naturel. Une sorte de couteau suisse pour les plus fortunés, dont John Petrucci.
Prix : 329€
CONSTRUCTEUR : https://www.strymon.net/
DISTRIBUTEUR : 
https://boutiqueampsdistribution.com/

CATALINBREAD SABBRA CADABRA

Si la section préampli de cette pédale pourrait lui faire prétendre à une place dans notre catégorie Amp in a box, il se trouve qu’elle intègre également un circuit de type Rangemaster. Et c’est ce qui fait tout le sel de cette pédale dont le nom en forme d’incantation est un hommage appuyé à Black Sabbath et Tony Iommi, grand riffeur pentacle-compatible. Une pédale assez surprenante, à la fois ultra-dark et très précise avec un grain de folie. Elle s’alimente jusqu’à 18 V, ce qui assure un rapport signal-bruit vraiment propre. Un univers à elle toute seule.
Prix : 205€
CONSTRUCTEUR : https://catalinbread.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.fillingdistribution.com/

LANEY BLACK COUNTRY CUSTOMS TI BOOST

Encore un hommage à Tony Iommi avec, cette fois, un boost simple mais complet couplé avec un circuit de clipping. On retrouve à nouveau le caractère du Rangemaster avec plus de polyvalence. La possibilité d’opérer une coupe dans les médiums est assez intéressante, de même que celle de contrôler le bas du spectre. Bien évidemment, vous n’êtes pas obligé de verser dans le culte satanique et les adorateurs de Queen y trouveront largement leur compte, ainsi que ceux qui aiment, en plus des gros riffs metal, le son charnu d’Eric Clapton. Polyvalence donc, mais gros caractère.
Prix : 175€
CONSTRUCTEUR : https://www.laney.co.uk/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.lazonedumusicien.com/

La couleur de la saturation est l’équivalent du timbre de la voix pour le guitariste. Si les boosts ou les overdrives ajoutent du gain ou éventuellement poussent une fréquence, rien ne permet de sculpter aussi précisément le son qu’un bon égaliseur (ou equalizer). Ils sont de deux types. Les égaliseurs graphiques possèdent plusieurs bandes à la largeur fixée autour d’une série de six à dix fréquences, qu’on peut couper ou booster à loisir. Boss et MXR fabriquent les modèles les plus connus et utilisés sur la planète, mais la plupart des marques y ont été de leur version, comme DOD et le FX40B, utilisé par Tom Morello, entre autres. L’autre grande famille est celle des égaliseurs paramétriques. Avec leurs contrôles rotatifs, ils se rapprochent des égaliseurs que l’on trouve sur les consoles. Avec eux, on peut choisir la fréquence affectée, le gain appliqué (négatif ou positif) ainsi que la largeur de la bande. Certaines pédales ne proposent qu’une fréquence de traitement, d’autres sont plus généreuses. C’est ce type d’EQ qui a été au coeur du son metal des 90’s. Dimebag Darrell utilisait un rack Furman dans la boucle de ses amplis pour creuser les médiums et obtenir ce son si agressif. Il est plus compliqué de nos jours de trouver des EQ paramétriques au format pédale, ne serait-ce que parce que leur maniement est plus compliqué que l’égaliseur graphique sur lequel il suffit de « dessiner » la courbe souhaitée. Toutefois, toute égalisation entraîne des soucis de phase qui peuvent nuire à la cohérence du son, c’est pour cela qu’une seule bande paramétrique peut être plus puissante qu’une demi-douzaine. Mais, au vu du nombre de pros utilisant le GE-7, ces problèmes ne sont pas toujours rédhibitoires. Les exciters fonctionnent sur un principe différent. La firme Aphex aura été parmi les premières à utiliser cette technique qui consiste à prélever une partie du signal, le saturer pour générer des harmoniques supplémentaires et le réinjecter avec un léger temps de délai pour ne pas augmenter le volume tout en éclaircissant le son. Peu de pédales fonctionnent avec un principe similaire mais, placées dans une boucle d’effets ou en fin de chaîne de drive, l’effet est dévastateur. Il faut utiliser ces traitements avec parcimonie afin de conserver du naturel, mais ceux qui y ont goûté ont du mal à s’en séparer.

BOSS GE-7

Grand classique, le Boss GE-7 est l’égaliseur graphique le plus utilisé au monde grâce à son indémodable format compact, ses 7 bandes qui vont de 100 Hz à 6,4 kHz avec un gain de +/- 15 dB, sans oublier un dernier curseur de volume. Avec le GE-7, on peut tout faire : booster le son pour ses solos, avec la possibilité d’affiner le grain, ou, à l’inverse, baisser le volume pour avoir un son clair sur un ampli saturé, créer un son lo-fi en creusant les graves et les aigus ou bien customiser le son d’une saturation en le plaçant avant ou après une disto. Dans une boucle d’effets, il est redoutable. Tout simplement indispensable.
Prix : 109€
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR :https://www.boss.info/fr/

MOOER GRAPHIC G

Cet économique petit égaliseur graphique propose 5 bandes (100 Hz, 250 Hz, 630 Hz, 1,6 kHz, 4 kHz) plus un potard de volume général, avec une plage d’accentuation / atténuation de +/- 18 dB. Il offre également un footswitch true bypass, le tout dans un format mini qui vient se loger sur tous les pedalboards. Très efficace, ce petit EQ propose un champ d’application comparable à d’autres égaliseurs graphiques bien plus volumineux, que ce soit du boost linéaire ou ciblé, ainsi que de la correction en négatif.
Prix : 75€
CONSTRUCTEUR : https://www.mooeraudio.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.lazonedumusicien.com/

MESA BOOGIE FIVE-BAND GRAPHIC

Il est quasiment associé aux amplis des années 80 : l’égaliseur 5 bandes des amplis Mesa Boogie équipait à la fois les amplis Boogie Mark depuis le II jusqu’au V et les amplis et préamplis Studio, ceux-là mêmes qui ont forgé le son Metallica de la deuxième période (avant le Black Album). Retrouver le même égaliseur dans une pédale de la marque est une manière de renouer avec ce son et un totem qui tient tout autant du boost égotique. Loin des pédales au look discret, elle s’impose.
Prix : 369
CONSTRUCTEUR : https://www.mesaboogie.com/fr-FR/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.gibson.com/

MXR M108S

Ce monstre propose 10 bandes d’égalisation (de 31,25 Hz à 8 kHz sur +/- 12 dB) avec un circuit anti-interférences, un réglage de gain et un autre de volume en sortie, qui peuvent déjà produire une saturation très correcte, ainsi que deux sorties mono pour attaquer deux amplis. Cela permet aux plus exigeants de se forger un son aux petits oignons. L’éclairage LED de chaque curseur permet de visualiser la courbe de fréquences, même dans l’obscurité. Un outil indispensable lorsqu’on doit s’adapter à l’acoustique de certaines salles. Footswitch true bypass et alim externe 18 V DC incluse.
Prix : 169
CONSTRUCTEUR : https://www.jimdunlop.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.laboitenoiredumusicien.com/

SOURCE AUDIO EQ2

Pour ceux qui ont besoin à la fois d’un égaliseur graphique et d’un paramétrique ou de disposer de plusieurs couleurs de saturation, Source Audio propose un égaliseur numérique de très haute qualité, qui peut gérer 128 presets. Ils sont accessibles au pied ou via MIDI et l’EQ2 est pilotable par ordinateur ou application mobile. Un appareil superlatif qui réagit au quart de tour et se révèle très puissant. Les 10 bandes d’égalisation sont toutes paramétrables comme d’un plug-in et chaque preset peut être ajusté à +/- 12 dB.
Prix : 319
CONSTRUCTEUR : https://www.sourceaudio.net/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.mogarmusic.it/fr/

WAMPLER EQUATOR

Pour totalement redéfinir votre saturation, voici un outil d’une puissance extrême. Placé après les drives ou dans la boucle de votre ampli, vous vous retrouvez avec quatre bandes dont deux médiums semi-paramétriques. De quoi creuser violemment vos médiums pour rendre hommage au dieu Dimebag ou aller chercher toutes les couleurs du metal des années 1990 ou 2000. Même des amplis bluesy prennent une bonne claque avec cet outil d’une efficacité dingue. Le prix en vaut la chandelle, d’autant qu’on a moins de soucis de phase qu’avec un GE-7, par exemple. Lourd.
Prix : 220
CONSTRUCTEUR : https://www.wamplerpedals.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.adagiofrance.fr/

BBE SONIC STOMP MINI

Voici une pédale que vous aurez du mal à éteindre une fois que vous aurez goûté à l’ultra-définition qu’elle apporte. En se basant sur un traitement des harmoniques assez malin dans son principe, cette pédale rend votre son plus clair sans augmenter le niveau des aigus et gonfle le bas du spectre sans l’empâter. Elle densifie les hautes fréquences et permet à votre attaque d’être plus nette et à votre son de passer au travers du mix sans devenir agressif. Certains parleront de magie, d’autres vous feront directement des dons en espèces. À utiliser dans la boucle d’effets ou après les drives et / ou les modulations.
Prix : 120
CONSTRUCTEUR : http://www.bbesound.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.laboitenoiredumusicien.com/

APHEX GUITAR XCITER

Aphex est le créateur de ce type de traitement semblable à celui que propose la BBE. C’est pourquoi nous avons inclus cette pédale dans ce dossier alors que sa fabrication est arrêtée. Ajoutant précision à vos aigus et puissance à vos basses, sans pour autant en augmenter le niveau, cette pédale tient du miracle mais ne fonctionnera pas toute seule. En effet, si son action est spectaculaire sur un son bien pensé (ce n’est pas une pédale de drive, attention !), elle ne magnifiera pas un son anémique. Encore une merveille d’électronique boudée par le grand public qui n’a pas compris grand-chose à sa nature. Quel dommage ! La chasse aux occases est ouverte.
Prix : 120
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://aphex.com/

Les gates sont indispensables aux styles actuels, mais diablement efficaces dans tous les genres de metal puisque, dès que le gain dépasse un certain niveau, le souffle suit. La musique étant également une affaire de contrastes, les silences se doivent d’être de vrais silences et non des tempêtes de bruit blanc. De fait, un noise gate coupe le son dès que ce dernier descend sous un certain seuil. Les modèles de base traitent tout le signal, les modèles plus évolués ne s’attaquent qu’à une bande spécifique de fréquences, et les tout derniers possèdent une boucle dans laquelle on place les pédales de distorsion ou le circuit de préamplification, la porte étant déclenchée par le signal non traité de la guitare, pour une attaque plus précise et un sustain plus naturel. Certaines pédales de distorsion modernes intègrent ce type de circuit, ce qui permet de disposer directement de l’antidote à la source sans devoir multiplier les câbles de patch.

FORTIN ZUUL+

Considérée comme la Rolls des noise gates, notamment utilisée par les furieux de Meshuggah, la Zuul+ fait littéralement le ménage dans la chaîne de votre signal, en s’implantant juste après vos distos et / ou dans la boucle d’effets de votre ampli (méthode dite des quatre câbles). Trois réglages de gate, hold et release permettent un traitement optimal des bruits de fond sans altérer le signal originel. Remarquablement discrète au point de se faire oublier, la Zuul+ sait faire le silence autour d’elle, mettant ainsi en valeur la dynamique des riffs les plus meurtriers.
Prix : 279
CONSTRUCTEUR : http://www.fortinamps.com
DISTRIBUTEUR : 
https://www.musifacts.eu/

TC ELECTRONIC SENTRY

Gros succès pour ce noise gate qui est devenu un standard du marché, comme le Silencer d’Electro-Harmonix au prix encore plus doux. Il doit sa réussite à son circuit à la fois radical et malin. Ce dernier utilise une boucle dans laquelle on place la chaîne de préamplification (les drives et compresseurs divers), le son de la guitare non traité servant pour la détection. Ainsi, on conserve une attaque et un sustain les plus intègres possibles, sauf à chercher un effet spécial. Avec le Sentry, n’importe quelle disto old school peut prendre des allures de machine à djent. Un must.
Prix : 110
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://www.tcelectronic.com/

ISP DECIMATOR II

Récente évolution du modèle Decimator dont elle conserve le circuit original, avec toutefois un meilleur suivi des notes, une réponse plus douce et des performances générales améliorées, elle est ajustable via un seul réglage du seuil de déclenchement (Threshold). Grâce à cela, le système Time Vector Processing du Decimator II, aussi performant que transparent, répondra immédiatement aux notes courtes de staccato tout en offrant un contrôle très lent sans ondulation sur les longues notes tenues. Très utile si vous envoyez du lourd.
Prix : 179
CONSTRUCTEUR :https://www.isptechnologies.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.fillingdistribution.com/

HORIZON DEVICES PRECISION DRIVE

Cette pédale n’est pas un noise gate, mais en intègre un et le place au centre du dispositif. C’est la création de Misha Mansoor, riffeur en chef de Periphery, et on ne s’étonnera pas de son caractère sonore affirmé. Le circuit principal est celui d’un overdrive dont le potard attack est là pour nettoyer le bas ; indispensable quand on joue sur sept ou huit cordes. Les amateurs de gros grain repasseront puisque l’idée ici est de proposer un drive très propre. Le gate peut être au choix discret ou radical et, dans ce cas, c’est une tournure très moderne que vous allez donner à vos riffs. Une pédale dans l’air du temps.
Prix : 220
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://horizondevices.com/

Parfois, le gros son ne tient pas qu’à la quantité de distorsion ou de basses qu’on va injecter dans le signal (c’est même plutôt l’inverse en pratique). Le doublage d’une rythmique est tout aussi important que le son de base de cette dernière. Or, sur scène, il est parfois compliqué de reproduire ce qui se fait en studio. Pour cela, on va utiliser plusieurs méthodes, certaines étant délicieusement désuètes et pourtant considérées comme des éléments centraux de certains styles de metal, que ce soit l’AOR ou le big rock californien. Il s’agit soit de délais numériques très courts (inférieurs à 30 ms), soit de processeurs de désaccordage léger (employant également des lignes de délai). D’autres processeurs plus sophistiqués simulent vraiment le doublage avec le côté aléatoire du temps de délai et de la hauteur de la note. Utilisées avec une bonne distorsion, ces pédales vous transportent vraiment dans une autre dimension. Nous ne parlons même pas de l’utilisation de ces dernières en stéréo qui relève de l’expérience mystique. Pour ce qui est des délais très courts, essayez d’expérimenter avec des temps ultra-courts (de 2 ms à 10 ms maximum) et un mix d’effets assez élevé. Vous allez découvrir des degrés d’agression insoupçonnés.

EVENTIDE MICROPITCH DELAY

Eventide a redéfini les contours de l’instrument dans les années 80 et 90 en offrant aux guitaristes des textures larges et veloutées à base de désaccordage fin. Cette pédale reproduit un algorithme très populaire qui fera le bonheur de ceux qui aiment le hard FM, le hair metal et le glam. Van Halen, en son temps, a succombé aux charmes de la chose. Avoir deux stacks alimentés par cette pédale relève de l’expérience mystique et il est impossible de revenir en arrière ensuite. Comment être à la fois subtil et brontosauresque ? Essayez cette Eventide moins hype que d’autres processeurs mais terrassante !
Prix : 369
CONSTRUCTEUR : https://www.eventideaudio.com/
DISTRIBUTEUR : 
https://www.mogarmusic.it/fr/

TC ELECTRONIC MIMIQ

Cette petite bombe simule un doublage ou un triplage en combinant délais, detune et déplacement aléatoire de ces paramètres. Il ne s’agit pas de la version la plus récente mais celle-ci est au format standard et, surtout, peut fonctionner en stéréo. Le son obtenu est très proche de ce qu’on obtient en studio en ajoutant des pistes pour grossir le son. Parfaite pour garder de la largeur quand le soliste lâche la rythmique, parfaite aussi pour grossir le son de solo de ce dernier. Une arme redoutable, injustement sous-estimée.
Prix : 110
CONSTRUCTEUR / DISTRIBUTEUR : https://www.tcelectronic.com/

MOOER REECHO

Une petite pédale qui ne paye pas de mine mais, outre les sons classiques de délai à bande ou à transistors, elle est également capable de fonctionner de manière plus linéaire en mode large bande. Autre point fort, son temps de délai minimum est de 5 ms. Essayez ce réglage : temps de délai au minimum, niveau de répétition assez haut, nombre de répétitions au minimum. Et boom, bienvenue chez Judas Priest. Pas de tap tempo mais c’est inutile ici puisqu’on travaille la matière et non l’espace. Bien évidemment, les slapback ou le petit 330 ms à la Malmsteen / Van Halen sont possibles. Une bonne affaire, surtout pour un effet de texture.
Prix : 86
CONSTRUCTEUR : https://www.mooeraudio.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.lazonedumusicien.com/

KEELEY 30 MS DOUBLE TRACKER

Cette unité a pour vocation de reproduire un effet de doublage tel qu’on le pratiquait à Abbey Road avec des unités à bande. Les temps de délais très courts sont parfaits pour simuler une stéréo ou un doublage mono. Le rendu est plus vintage qu’avec la Mimiq mais toujours de très grande qualité. Avec un temps de délai très court, on rentre dans le domaine des sons très métalliques et tubulaires. Une pédale ultra-spécialisée qui peut dynamiter votre son bien plus qu’un énième overdrive. Bonus, une reverb est disponible quand on utilise la pédale en mono.
Prix : 269
CONSTRUCTEUR : https://robertkeeley.com/
DISTRIBUTEUR : https://www.lazonedumusicien.com/