ACTUELLEMENT
EN KIOSQUES

N°94

[ Kelt Amplification & Axel Bauer sont dans un bateau ]

Depuis quelques semaines, Axel Bauer trimballe dans son cargo un nouvel ampli, et pas des moindres, puisqu’il s’agit de la version prototype du Kelt Amplification Axel Bauer signature. Il y a environ un an, Thierry Labrouze et Axel s’étaient rencontrés dans les locaux de Guitare Xtreme Magazine, et depuis, le projet de développer un ampli était dans les tuyaux. Thierry nous a confié : « Axel désirait en particulier renouveler son matériel de scène. L’ampli devait donc être adapté à cette exigence. Il souhaitait un ampli monocanal, d’une puissance de 40 à 50 W, qui ne torde pas facilement, mais avec un beau grain et qui soit une vraie bonne plateforme à pédales, car il aime forger ses différents sons à travers ses différentes pédales d’overdrive : Vemuram Jan Ray & J. Rockett Audio The Dude, par exemple. Axel aime travailler avec les textures sonores et l’ampli devait également être capable de magnifier ses POG, Eventide et Strymon. Axel possède déjà de nombreux amplis, et ce qu’il y a de mieux : Marshall & Fender vintage, Friedman, Bogner… Il y a cependant un type d’ampli qu’il n’avait pas et qui correspond pourtant à ses attentes du moment et à ses besoins scéniques ». Thierry s’est donc inspiré d’amplis du marché reconnus comme étant les plus « pedal friendly » du moment, la plupart de ces circuits étant eux-mêmes inspirés de ceux des mythiques machines de Howard Dumble, et comme Axel compte parmi ses héros des guitaristes tels que Robben Ford ou Larry Carlton, tout cela prenait du sens.

Une bête de scène
Le Kelt Axel Bauer signature utilise un transfo possédant les mêmes spécifications que celui utilisé par Mesa Boogie pour les Dual Rectifier et Road King. Ces deux derniers sont des 100 Watts, or le AB signature est un fifty watters équipé de deux tubes 6L6WXT. Cela permet d’obtenir un headroom maximum ainsi qu’une fiabilité à toute épreuve (n’oublions que la vocation de l’ampli est la scène). Quant au transfo de sortie, il s’agit du même modèle qui a déjà fait ses preuves en termes de dynamique et de fiabilité dans le Kelt MostrO. Thierry explique : « Ce choix a aussi été dicté techniquement afin de pouvoir utiliser une rectification par deux tubes GZ34, ce qui améliore considérablement la réactivité de l’ampli et les sensations de jeu. C’est notamment ce qui fait aussi la particularité des Fender Twin Low Power de 1957, par exemple ». On peut également faire le choix d’un redressement à diodes pour un son beaucoup plus « in your face » grâce à un switch à l’arrière de l’ampli.

Ressorts inside
Il aurait été dommage de ne pas équiper un ampli doté d’un son clair si classieux d’une reverb à la hauteur, et ce même si Axel utilise ses Eventide pour la spatialisation (qu’il commande via le MIDI). Axel n’avait rien contre une belle reveb embarquée à ressort et surtout à lampe. Le circuit de cette dernière est plus sophistiqué que sur la plupart des amplis avec en plus du réglage normal de mix (appelé ici « Return »), un réglage « Send » permettant de faire saturer les ressorts, ce qui élargit considérablement les possibilités de l’effet.
La préamplification et la reverb sont pilotées par quatre tubes 12AX7WB et une 12AT7 NOS. En outre, des switchs « Bright », « Mid » et « Deep » permettent d’affiner le son en fonction de la guitare et des micros utilisés (single coils ou humbuckers). Le cab 212 qui accompagne le Kelt AB signature est réalisé en pin massif, ce qui lui confère une belle ampleur, et embarque deux HP WGS Veteran 30 et ET65. Le Kelt AB signature fera très bientôt l’objet d’un test en profondeur dans Guitare Xtreme Magazine.