ACTUELLEMENT
DISPONIBLE

N°135

Vernon Reid combat l’injustice sur les réseaux

Certes, ce n’est pas le plus important dans la vie d’un artiste, mais les réseaux sociaux font aujourd’hui partie de la communication des musiciens. Ainsi, les plus connus des guitaristes électriques comptent un grand nombre de followers sur X (auparavant Twitter), même si tous ne les comptent pas en millions comme Slash… Toutefois, certains sont sous-estimés au regard de leur importance dans le monde de la musique. C’est du moins ce qu’a pu constater Vernon Reid, le guitariste historique du groupe de fusion Living Colour, qui a décidé de mener campagne pour remédier à cette injustice. L’affaire commence en septembre, où il interpelle sur le réseau social Robin Trower, un maître de la Stratocaster célèbre pour sa participation à Procol Harum, qui présente un nouveau single, « I’ll Be Moving On ». Comment se peut-il qu’une légende de la guitare ait moins de 10 000 followers, s’étonne Vernon Reid qui en compte lui-même plus de 66 000. Choqué, il en appelle à l’âme de ses fans et leur conseille de suivre également Robin Trower, un des guitare héros de sa jeunesse, leur dit-il : « Comme SRV, Ernie Isley, Eddie Hazel et Frank Marino, Robin a transcendé l’influence de Jimi Hendrix pour créer son propre son (…) Il n’avait pas besoin de jouer vite pour provoquer l’intérêt ou l’émotion. J’appellerais ce qu’il a fait le Proto-Shoegaze. » Les amateurs de six-cordes ont eu vite fait de répondre à cette invitation puisque, dix jours plus tard, le guitariste a atteint 12 200 followers. Devant ce succès, Reid a décidé de mettre en lumière auprès de ses fans d’autres guitaristes, à l’image du célèbre bluesman Robert Cray, qui est ainsi passé de 7 000 followers à 12 800. Elliot Easton, Ernie Isley et Mike Stern ont ensuite bénéficié de la campagne, dont vous pouvez suivre l’évolution sur le compte X de Vernon Reid. Une initiative à saluer !